Interview des fondateurs de Spot Hit

INTERVIEW

Dans cette interview, Pierre POIGNOT et Arnaud HARTMANN de Spot Hit nous dévoilent leur parcours, de comment il ont eu l’idée de Spot Hit jusqu'à la réalisation d'un chiffre d'affaire de 3 millions d'Euros en 2016.

Pourriez-vous nous en dire plus sur vos parcours ?

Arnaud est de Rennes, moi de Grenoble. Nous nous connaissons – à distance - depuis une quinzaine d’années, mais avons décidé de nous rejoindre sur Roanne seulement en 2010 pour créer l’entreprise. Notre parcours est essentiellement une formation d'autodidactes avec des compétences très vite complémentaires sur la création de site web (Arnaud en tant que développeur et moi en graphiste).

Pourriez-vous nous présenter l’entreprise Spot Hit ?

SPOT-HIT est une plateforme multicanale en ligne qui permet aux professionnels d’envoyer des campagnes publicitaires en quelques clics, sur des médias comme le SMS, MMS, messages vocaux « direct répondeur », email ou encore courrier postal.
Une autre activité importante de l’entreprise concerne le pôle data, nous travaillons avec des dizaines d’éditeurs spécialisés sur la location de fichiers OPT-IN (comme Cdiscount, Priceminister, Assurland…) et sommes parmi les premiers à avoir développé une interface de comptage en ligne avec une extraction automatique des contacts auprès de nos partenaires. C’est un gain de temps important pour nos clients.
Notre point fort, avoir internalisé très tôt l’intégralité du développement de la plateforme (1 graphiste, 4 développeurs), afin d’avoir la main sur notre outil et de le faire évoluer en fonction des attentes de nos clients.
Le produit historique de SPOT-HIT reste le SMS (environ 100 millions envoyés par an), pour 3M€ de chiffre d’affaires sur 2016.

Pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre aussi tôt ?

Lorsque j’interviens dans les écoles (essentiellement en enseignement supérieur), j’explique souvent l’intérêt de « tenter » une aventure entrepreneuriale à la sortie du cursus scolaire.
Le premier avantage est, selon les établissements, d’avoir la possibilité de construire un projet dans les dernières années d’études (souvent dans des ateliers facultatifs). C’est un très bon moyen de se faire accompagner et d’avoir un retour rapide des enseignants, professionnels intervenants et des autres élèves. Il est par ailleurs intéressant d’envisager à ce moment une association selon les affinités et les complémentarités.
Un intérêt non négligeable (notamment pour nous à l’époque) est l’absence de risque. Vous réagissez différemment à l’idée de créer une entreprise entre la sortie de l’école, et la remise en question d’une carrière professionnelle. Dans le second cas, il y a souvent un gros « package » qui va avec, notamment la famille, les crédits, et d’une manière générale l’analyse des risques. L’aspect financier peut être également un frein, même si un jeune a les possibilités aujourd’hui de se faire accompagner. Toutes les activités ne demandent pas un effort financier important à la création, il faut bien choisir et ne pas s’aventurer n’importe où.

D’après-vous, quel intérêt une entreprise a-t-elle a investir en marketing digital ?

C’est un très bon moyen d’échantillonner les actions en observant les ROI avant de foncer dans une direction. Contrairement à des campagnes plus traditionnelles (affichage, magazines, radio, tv…) nous pouvons tester différents médias de manière quasi immédiate et avec n’importe quel budget. Par ailleurs, même si SPOT-HIT ne permet que de réaliser des actions en marketing direct, le marketing digital offre une palette extrêmement large, il est possible par exemple de tenter une publicité Facebook pour quelques euros.

Que conseilleriez-vous en termes de communication à une petite entreprise ?

(un salon de coiffure, un électricien, un restaurant de quartier, …)

Je pense qu’une présence sur le web est indispensable aujourd’hui, notamment pour un commerce de proximité qui doit apporter instantanément des réponses simples à ses consommateurs (numéro de téléphone, horaires d’ouverture, les promotions du moment, les produits ou services phares…).
Un site web complet, un compte Facebook actif et une fiche Google bien renseignée est un bon point de départ.
Par la suite, il sera possible d’activer progressivement différents leviers. La publicité facebook marche très bien localement. En média direct, une campagne email ou SMS sur des prospects qualifiés peut apporter un bon retour en fonction des activités.
Pour finir, l’offre doit être travaillée. Nous sommes de plus en plus sollicités par la publicité, il faut une offre qui attire l’œil pour espérer une transformation intéressante.

Existe-t-il des règles à respecter en matière de SMS ou d’emailing marketing ?

Effectivement, il existe une réglementation sur ces deux médias.
Il est évident que l’acquisition et le traitement des données personnelles restent le plus importants, notamment l’aspect OPT-IN et l’obligation de prendre en compte les désabonnements.
Par ailleurs, il est interdit d’envoyer une campagne SMS en dehors des horaires légaux, à savoir entre 20h00 et 08h00, les dimanches et les jours fériés.

Quelles sont les composantes d’une campagne de marketing digital réussie ?

  • Un fichier qualifié (marketing direct) ou une plateforme avec des critères de sélection pertinents (marketing digital avec affichage)
  • Une période de diffusion bien identifiée (pour un restaurant, inutile de faire de la publicité à 14h00 par exemple).
  • Et une offre percutante, présentée dans un message bien travaillé.

Connaissez-vous les taux moyens d’ouverture et de clics d’un emailing ?

Malheureusement il est difficile de sortir des statistiques fiables, car les retours sont radicalement différents en fonction du fichier utilisé, du visuel, de l’offre et plus généralement du type d’activité. Par ailleurs, il faut également différencier les retours d’une campagne de fidélisation (fichier client) d’une campagne de prospection (fichier OPT-IN).

Avez-vous des projets futurs pour Spot Hit ?

Nous avons une année 2017 bien chargée… avec notamment une certification ISO 9001 d’ici quelques mois, le lancement de notre nouveau site vitrine et la refonte de l’outil de création des sites mobiles et visuels d’emailing. Nous travaillons également sur une migration progressive de la plateforme vers un outil de marketing « global », et notamment sur des scénarios de campagnes (marketing automation).

MERCI

Pierre, Arnaud merci pour le temps que vous nous avez accordé et merci pour ces réponses toutes très intéressantes.

Nous vous souhaitons une très bonne continuation dans l'aventure Spot Hit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *